verrebandeaumin2

Un terroir sec & rocailleux,

sur les collines du Cabardès, entre les villages d'Aragon et de Fraïsse-Cabardès, là où se rencontrent garrigue et montagne noire. 

L'histoire d'une reprise familiale, d'une réappropriation de l'élaboration du vin, d'une diversification agricole, et la volonté coriace d'être au plus près des rythmes du vivant et d'être fier de faire ce que nous faisons.

Les vignes entourent le corps de ferme, blotti au fond de cette combe entre les plateaux méditerranéens calcaires.

Merlot, grenache, muscat, cabernet-franc, viognier, colombard, marselan... sur 10 hectares.

Héritage du passé et désir d'innover.

 

domaine01

 

domaine03

 

domaine05

 

domaine04

L'agriculture biologique

La conversion à l'agriculture biologique s'est imposée comme une évidence car le respect de la vie du sol, des écosystèmes, des humains et du territoire est pour nous primordial, et une condition initiale de la reprise du domaine : construire et non pas détruire.

Les premières parcelles ont été engagées en agriculture biologique en 2013.

 

Les sols

L'agriculture ne serait rien sans les sols et les nombreux organismes qui le forment, le nourrissent, l'animent, et être paysan, c'est observer et composer avec cette matière vivante. C'est pourquoi nous apportons un soin tout particulier aux sols. Ils ne sont plus travaillés à partir de la saison 2015, aucun amendement ou engrais n'est apporté. Les vignes sont enherbées de manière permanente grâce à un couvert végétal riche en biodiversité - vesce, avoine, pois, trèfle entre autres - et implanté en semis direct. Ce couvert permanent stimule ainsi la microfaune du sol, aère et enrichit les sols d'éléments minéraux, conserve l'humidité. Nos vignes ne sont et ne seront pas irriguées. Nous préférons que la production reflète les capacités qu'offre notre lieu de vie.

 

Biodiversité et diversification

Le Crouzet, ce ne sont pas seulement les vignes. Soucieux de maintenir et développer la biodiversité sur le domaine et de progresser vers l'autonomie, nous avons planté des haies & divers arbres fruitiers, et nous semons chaque année plusieurs espèces de céréales, uniquement des variétés anciennes et rustiques adaptées à notre terroir. Les vignes côtoient ainsi pommiers, poiriers, pruniers, amandiers, oliviers, cerisiers, noisetiers, figuiers, abricotiers, et jouxtent des champs de blés, d'orge, de seigle...

Quelques moutons et chevaux sont élevés sur la ferme. Pâturer les fossés, sous-bois et les vignes en hiver, apporter de la matière organique, plaisir d'entendre le bêlement des moutons en taillant nos vignes ...

Une richesse et une diversité d'autant plus importantes pour activer les dynamiques et les  complémentarités entre cultures, pour créer de la vie (plantes, insectes, animaux) à même d'offrir autonomie et résilience au système agricole mis en place, mais aussi pour être au plus proche des équilibres naturels.

bestiole1

Pour la petite histoire...

La référence la plus ancienne (Sabarthès) fait apparaitre les mentions "Ad Crozetum 1508" et "Le Crozet" au XVIIIe siècle. Habité ? Doté, au moins, de bâtiments agricoles dans ce vallon fertile irrigué par deux sources. Dans le Cartulaire de Mahul, la propriété y est décrite sous son nom actuel : "Le Crouzet, métairie, vignes, chênes verts - 1846, propriétaire, Tragan; - 1862, Maynadier, gendre du précédent."

Il n'y a pas de preuves écrites mais les bâtiments peuvent comporter des éléments (ouvertures, agencement de maçonnerie, etc) remontant au début du XVIe.

 

Des ajouts au XIXe siècle, des changements dans les volumes, toitures, constituant des remaniements visibles au cours des siècles précédents.

 

La propriété est acquise en 1956 par André Bru, grand-père de Sébastien Bru, qui renforce la vocation viticole de l'exploitation. Le nom lui même est intéressant et mérite une explication : Crouzet, d'origine languedocienne ou latine ou, peut-être, ... gauloise ! Le mot crosus (lat. pop.) provient d'un terme gaulois signifiant creux, désigne un vallon, un lieu encaissé. C'est donc plus à cette origine que pourrait être lié le nom du lieu plutôt qu'à un croisement ou à une croix.

 

domaine06

le troupeau s'agrandit...

Nous avons accueilli au début de l'automne 2017 une dizaine d'agnelles de race Montagne Noire pour qu'elles entretiennent fossés et sous-bois, pâturent dans les vignes dès l'hiver. Des alliées pour prendre soin de nos terres et de l'écosystème du domaine.

les nouvelles venues de 2018

En Janvier, 3 belles vaches de la race Highland Cattle sont arrivées au Crouzet : tondeuses remarquables, artisanes des sous-bois et des talus, elles participent de l'entretien du Domaine, en restant maîtresses de leur quotidien, inutile de leur imposer quoi que ce soit !